Highlights
L'action de pétition héréditaire en Italie - Luca Membretti Avvocato

L’action de pétition héréditaire en Italie

L’action de pétition héréditaire (petitio hereditatis) est l’action que l’héritier peut intenter pour faire reconnaître sa qualité d’héritier à l’encontre de celui qui possède tout ou partie des biens de la succession en tant qu’héritier ou sans titre. Cette action a pour but ultime la restitution des biens héréditaires.

Elle est régie par l’article 533 du Code Civil italien et il est imprescriptible.

Examinons ses caractéristiques

Conditions

possession du bien héréditaire par un tiers qui se prétend héritier ou qui possède sans titre.

Le Légataire actif : l’héritier ainsi que le cohéritier
Les Légataires passifs (c’est-à-dire ceux contre lesquels l’action peut être intentée par l’héritier) sont :

a) les personnes qui possèdent un ou plusieurs biens héréditaires en qualité d’héritier : c’est-à-dire ceux qui s’affirment héritiers en contestant la qualité d’héritier du demandeur ;
b) les personnes qui possèdent un ou plusieurs biens héréditaires sans titre, c’est-à-dire celles qui possèdent sans aucune cause justifiable de possession, en niant la qualité d’héritier du demandeur ; ainsi, si la personne qui possède le bien héréditaire allégué prétend le posséder en vertu d’un titre autre que la qualité d’héritier (par exemple, la qualité d’héritier, la qualité d’héritier, la qualité d’héritier, etc. , en prétendant avoir acquis ce bien du défunt par donation ou par contrat de vente), l’héritier devra intenter une action, non pas par une action pétitoire, mais par une action en revendication de propriété ou par une autre action.

CHARGE DE LA PREUVE

L’héritier peut se limiter à prouver sa qualité d’héritier et le fait que le bien, à l’époque de l’ouverture de la succession, était compris dans la masse successorale.

BUT DE L’ACTION

L’action a pour but d’établir la qualité d’héritier de l’héritier et de condamner le possesseur à restituer les biens de la succession. Si le possesseur était de bonne foi et a disposé du bien héréditaire, l’héritier sera redevable du prix ou de la contrepartie reçue (article 535 du code civil), mais s’il était de mauvaise foi, il devra récupérer le bien ou, à défaut, en payer la valeur, en plus des dommages-intérêts.

LES ACHATS À L’HÉRITIER PRÉSOMPTIF

L’héritier peut également intenter une action en pétition de succession contre ceux qui ont acquis le bien héréditaire de celui qui l’a possédé en tant qu’héritier ou sans titre (en devenant eux-mêmes possesseurs effectifs de ce bien). Ainsi, si la personne qui a possédé ces biens (en tant qu’héritier ou sans titre) les a aliénés, l’héritier peut intenter l’action en question contre le tiers acquéreur de ces biens. Nonobstant ce qui précède, le législateur s’est toutefois attaché à protéger, dans certaines limites, les tiers de bonne foi qui ont acquis les biens de la succession auprès d’une personne qui semblait être l’héritier au moment de l’acquisition : donc, sur la base (ou en présence) d’une situation d’ « apparence ». C’est pourquoi on parle communément de la protection des acquéreurs contre l’héritier apparent. Selon une interprétation commune, un « héritier apparent » est une personne qui, sans être le véritable héritier, se comporte comme tel et semble l’être sur la base de circonstances objectives.
Les conditions de la protection accordée à l’acquéreur par l’héritier présomptif varient en fonction de la nature (mobilière ou immobilière) des biens acquis : il faut notamment distinguer les biens meubles, d’une part, et les biens immeubles ou meubles enregistrés, d’autre part.

BIENS MEUBLES

La personne qui acquiert un bien meuble de l’héritier présomptif est protégée si les conditions suivantes sont remplies :
1) le prédécesseur en titre est un héritier présomptif ;
2) l’achat a été effectué à titre onéreux : ainsi, les acquéreurs qui achètent à titre gratuit ne sont jamais protégés ;
3) au moment de l’achat, l’acquéreur était de bonne foi : c’est-à-dire qu’il ignorait que son prédécesseur en titre n’était pas le véritable héritier.

BIENS IMMOBILIERS OU MOBILIERS ENREGISTRÉS

La personne qui acquiert un immeuble ou un bien meuble enregistré de l’héritier présomptif est protégée si les conditions suivantes sont remplies :

1) le prédécesseur en titre est un héritier présomptif ;
2) l’achat a été effectué à titre onéreux : les acquéreurs de dons gratuits ne sont donc jamais protégés ;
3) au moment de l’achat, l’acquéreur était de bonne foi, c’est-à-dire qu’il ignorait que son prédécesseur en titre n’était pas l’héritier présomptif, ou qu’il ignorait que son prédécesseur en titre n’était pas le véritable héritier ;
4) l’achat de l’héritier présomptif et celui de l’ayant droit concerné ont été transcrits avant la transcription de l’achat du véritable héritier ou la transcription, par ce dernier, de la demande en pétition d’hérédité.

author avatar
Avvocato Luca Membretti Avvocato
Come avvocato italiano in Francia presto attività dal mio studio legale di Lione nei seguenti ambiti di attività. Negli anni di esercizio della professione, che mi hanno portato a consolidare la mia figura di avvocato tra Francia e Italia, ho collaborato con alcuni degli studi legali più rinomati in Italia come lo studio del prof. Alberto Santa Maria di Milano e lo studio Bonelli Erede (Be). Mi sono specializzato nell’ambito del diritto del commercio internazionale, delle fusioni ed acquisizioni aventi ad oggetto società commerciali e immobiliari italiane ed estere.
My Agile Privacy
Ce site utilise des cookies techniques et de profilage. En cliquant sur Accepter, vous autorisez tous les cookies de profilage. En cliquant sur Refuser ou sur le X, vous refusez tous les cookies de profilage. En cliquant sur Personnaliser, vous pouvez sélectionner les cookies de profilage à activer.